Jean Michel BAYLET Rencontre le Président de la République

Publié le par prg68

article du 15 Mai actualisé le 17 Mai 2007 (Mise au point)
Le Président du PRG , Jean Michel BAYLET rencontre aujourd'hui 
Mardi 14 Mai 2007 à 16h00
Le Président de la République à la demande de ce dernier .

Notre Président rencontre ce mardi à 16h00 , Nicolas Sarkozy qui souhaite consulter les Partis politiques d'opposition après avoir rencontré les Syndicats. 
20070516-FIG000000270-30220-1.jpg
 Dès que nous saurons ce qu'il lui a demandé , promis, nous informerons de la teneur de ses conversations ,les lecteurs de ce blog.

Jacques Barthet Président du PRG 68

CHOSE PROMISE , CHOSE DUE!

A
fin de répondre à la légitime interrogation de nos lecteurs et de nos électeurs ,nous publions in-extenso,l'interview de Jean-Michel Baylet sur FRANCE INTER le 16mai dernier qui permet de mettre au point les supposées déclarations qu'on lui prête.

Interview sur  FRANCE INTER par Fabrice DROUELLE (F.D.) "Emission INTERTREIZE"

FD:Vous avez vu Nicolas SARKOZY hier après midi;Vous me le confirmez?
JMB:Bien sûr.Nicolas Sarkozy,a fait savoir qu'après avoir consulté les partenaires sociaux,il souhaitait rencontrer les responsables de l'opposition.Il m'a invité naturellement dans la tradition républicaine et je m'y suis rendu.

FD:Et que vous êtes vous dit?
JMB:Il m'a surtout présenté sa manière de voir les rapports  entre la majorité et l'opposition et sa volonté d'augmenter les pouvoirs de l'opposition au Parlement,d'associer l'opposition aux nominations;il m'a parlé de sa vision de l'Europe , d'un certain nombre de dossiers . Surtout,il m'a réaffirmé sa volonté d'entretenir un dialogue permanent avec l'opposition.

FD:Vous a t'il proposé un ministère?
JMB:je crois que les ministères,d'après ce que j'ai pu entendre,il en a proposé plus qu'il n'y en a.

FD:Alors,il vous en a proposé un?
JMB:Mais non.

FD:Et Christiane Taubira?
JMB:Je n'ai pas discuté avec Christiane Taubira,mais je crois que non.Je pense qu'il ne faut pas jouer à ce petit jeu de"qui est débauché ici,qui est débauché là".J'entendais votre question à Jean-Marc Ayrault, qui n'a pas répondu;mais,en ce qui me concerne, clairement,le Parti Radical de Gauche est un parti de Gauche, comme son nom l'indique,qui a des alliances électorales avec le Parti Socialiste et qui est un parti d'opposition. On ne peut pas mélanger les genres.

FD:Donc cela veut dire que vous ne seriez pas favorable,vous,à une participation d'un des vôtres à ce gouvernement?
JMB:Je viens de vous répondre clairement.

FD:Vous préconisez un rapprochement des Radicaux de Gauche et des Radicaux de Droite.C'est applicable dès les législatives?
JMB:Je préconise que le Centre,qui est désomais presque à 20% ne soit pas abandonnné à François Bayrou et que les Radicaux? Dont c'est la vocation historique,occupent ce Centre au travers de la volonté de faire ce qu'a fait, autrefois , le Grand Parti Radical.Pour ce faire, j'ai précisé que nous étions la Droite de la Gauche et qu'ils étaient la Gauche de la Droite et que nous pouvions ,sur un certain nombre de dossiers,nous rencontrer et avoir des discussions communes; Quoi de plus normal dans une démocratie civilisée que des conversations entre les partis qui se trouvent dans un camp et dans un autre;

FD:Est ce que cet accord est applicable avant les législatives?
JMB:Je ne parle pas d'accord,je parle de dialogue sur des dossiers précis.Je sais que mes propos ont été mal déformés ce qui a entraîné un certain tumulte et je vous réponds là de la manière la plus claire. Aujourd'hui, nous sommes en campagne électorale,le temps n'est pas venu de discuter sur ce dossier.

FD:Vous voulez occuper le Centre!Mais,il y a déjà beaucoup de monde et je ne suis pas sur qu'il y ait beaucoup de place!
JMB:Oui mais , nous ne pouvons quand même pas laisser le Centre au seul François Bayrou qui est l'héritier de la Démocratie chrétienne;et je disais ce matin à François Hollande que j'entendais bien que les Radicaux qui sont un parti de Centre Gauche, jouent tout leur rôle sur ce sujet et que le dialogue entre le PS et François Bayrou ne pouvait passer par dessus lesRadicaux de Gauche.

FD:Une réponse de Jean-Michel Baylet à Jean-Marc Ayrault quand il dit qu'il faut de la clarté et que les gens soient à la place ou ils ont toujours été?
JMB: Je suis parfaitement dans la clarté.Je suis dans un camp, la Gauche, le camp de l'opposition,avec une alliance privilégiée avec les Socialistes ,mais je suis aussi,en tant que Président du Parti Radical de Gauche, chargé de diriger une formation indépendante et qui prend ses propres initiatives. Le PS en a pris récemment:prposer des ministres UDF,et le PRG n'a pas vitupéré car c'était opportun au moment où cela s'est fait;Mais,je crois qu'il est bien qu'après avoir réaffirmé ses convictions et clairement ses alliances on puisse dialoguer avec des gens qui sont différents;d'autant que ces gens sont issus du même tronc commun que le nôtre;

Fin d'interview baylet.jpg

Commentaire du PRG68: Une tempête dans un verre d'eau! Le PS n'apprécie pas que le PRG prenne ses propres initiatives(traduction, en clair :IL DOIT FILER DOUX, pour une poignée de circonscriptions dont la liste de 36 est passée à 33 sachant que dans bien des cas, il adoube malgré tout des candidats PS dans celles ci, alors....quel intérêt de continuer à être le partenaire d'un Parti dont le 1er Secrétaire National, Mr Hollande est incapable de faire honorer sa signature en Alsace (5ème circonscription du Bas-Rhin) dans l'accord PS-PRG d'octobre 2006 (pour reprendre l'expression d'un quotidien régional)
"A quoi sert Hollande...?"
Lors des prochains congrès et conventions,si ces comportements inamicaux devaient perdurer, les Responsables du PRG Alsace prôneraient désormais des changements d'alliances et au minimum des négociations à la carte dans les départements et les régions....selon le contexte existant. 
Depuis 2004, en Alsace le Parti Socialiste(l'un des +faibles de France!) n'est plus un partenaire correct et fiable, c'est un des enseignements des dernières échéances électorales -2007 comprises- et le constat que le bureau fédéral du PRG 67 et 68 a unanimement établi lors de sa dernière réunion du 12 mai dernier à Colmar.
Mais comme le disent les Responsables du PS Colmarien? ON VERRA APRES....nous aussi! 
Jacques Barthet Président de la Fédération le 16mai 2007 (position confirmé le 14 juin 2007)

ET, pour ceux qu'un projet de Rencontres  avec les Radicaux Valoisiens choque, sachez que , au Sénat, les Radicaux de Gauche et les Radicaux Valoisiens siègent au sein d'un Groupe dénommé " Rassemblement Démocratique et Social Européen" RDSE  16 Sénateurs dont 6 Radicaux de Gauche: Jean-Michel Baylet,André Boyer, Yvon Collin,Gérard Delfau,François Fortassin,Francis Vendasi.
site RDSE:
http://rdse-senat.com/default.html
bdoAcc---logo-rdse--s--nat.gif

Publié dans Actualité

Commenter cet article