"OUT OF AFRICA" POUR LE RALLYE DAKAR!

Publié le par prg68


Le Dakar annulé, pour cause d'insécurité en Mauritanie.

Le rallye "Dakar" manifestation sportive à hauts risques est annulée, les troubles en Mauritanie- une partie importante de la course devait s'y dérouler sur 8 épreuves-ont finalement eu raison de la détermination des organisateurs et des coureurs. La communication du gouvernement et de Bernard Kouchner ont du être déterminantes dans la prise de décision. Décision sage s'il en est mais qui va poser un problème d'image .
Un des participants interviewé, Bruno Saby, avait une analyse fort juste, étant donné les "bouillonnements" sur ce continent , aujourd'hui on annule pour cause d'insécurité en Mauritanie...demain quel pays en  ébullition ou quel mouvement terroriste utilisera le Dakar pour exercer un chantage?C'est donc son existence même qui est menacée en Afrique en tous cas.
Visiblement, les organisateurs pensent déjà à d'autres pays et surtout à d'autres continents, l'asie en particulier mais aussi l'Australie et l'Amérique .
A Qeida et ses satellites une fois de plus, sont gagnants et c'est regrettable.
JB 04/01/2008
dakar--annulation-08-AFP.jpgAFP
Crédits photo : AFP
Pour la première fois depuis sa création, le rallye-raid a été annulé parce que les conditions de sécurité en Mauritanie n'étaient pas réunies.

La 30e édition du Dakar n'aura pas lieu. Les organisateurs de l'évènement ont préféré annuler la course pour des raisons de sécurité. Sur Europe 1, Daniel Bilalian, directeur des sports de France 2 qui couvre traditionnellement l'épreuve, avait annoncé en fin de matinée ce vendredi qu'en raison des risques terroristes en Mauritanie, la course serait annulée. Un épilogue logique pour l'édition 2008 puisque depuis quelques jours, les nuages n'avaient cessé de s'amonceler au-dessus de la mythique épreuve. Alors que le ministère des Affaires étrangères avait déconseillé aux Français et aux participants de l'épreuve jeudi de traverser la Mauritanie, le ministre en personne, Bernard Kouchner, était intervenu vendredi matin pour mettre à nouveau en garde les organisateurs.

Kouchner monte au créneau

Interrogé sur RTL, ce dernier a répété que la sécurité des participants ne serait pas assurée dans la région, hôte de huit étapes lors de cette édition quelques jours après l'assassinat de quatre ressortissants français dans le pays le 24 décembre dernier : «Nous les prévenons : c'est dangereux. C'est une région très incertaine traversée par les réseaux d'Al-Qaïda Maghreb. J'espère qu'ils comprendront, c'est leur affaire. C'est une entreprise privée. Simplement, en Mauritanie nous avons eu cet incident mortel, cette famille décimée et nous voulons prévenir parce qu'il y a d'autres incidents d'après nos services.»

Jeudi, l'organisation du rallye-raid avait pris acte des recommandations du ministère des Affaires étrangères mais aucun itinéraire bis et encore moins une suspension de l'épreuve n'avaient été annoncés. Etienne Lavigne, directeur de l'épreuve avait affirmé que lui et ses collaborateurs allaient se rapprocher des autorités en place et du gouvernement français pour évaluer les risques du maintien de la course. Une nuit a passé et les données pourraient avoir singulièrement changé puisque la société organisatrice ASO (Amaury Sport Organisation) avait indiqué qu'elle ferait une «communication exceptionnelle» à 13h00 de Lisbonne où devait être donné le départ du Dakar 2008 samedi. Ceux-ci ont été doublés par Daniel Bilalian qui a annoncé la première annulation de la course depuis sa création en 1979.

SOURCE: A.F.P.- LE FIGARO

Publié dans Actualité

Commenter cet article