Pas de fusion du PRG avec le Parti socialiste confie J.M. Baylet.

Publié le par prg68


A la veille de son congrès national,

le président du PRG plaide pour une «fédération» des partis de gauche.

Il se confie au Figaro.fr.

Contre vents et marées, Jean-Michel Baylet y croit. Le président du Parti radical de gauche (PRG), dont le congrès se déroule de vendredi à dimanche à Paris, réplique avec vigueur à toutes les critiques qui répètent que son petit parti est inaudible politiquement, voire «has been». «Nous sommes plus que jamais d'actualité, avec les valeurs d'aujourd'hui : laïcité, république, fraternité, solidarité. Les problèmes sont bien là», assure Jean-Michel Baylet lors d'un entretien téléphonique au Figaro.fr.

Face à l'écrasante supériorité du PS, celui qui est candidat à sa succession refuse toute fusion avec les socialistes. Tout juste plaide-t-il pour «une fédération de la gauche» dans la perspective, un peu utopique, d'un candidat unique de la gauche à la prochaine présidentielle. Comme François Mitterrand en 1974. «Si la gauche veut être en capacité de remporter la présidentielle de 2012, il faut qu'elle soit en capacité de rassembler. Mais je n'ai pas l'impression que le Parti socialiste soit sur cette longueur d'onde».

Lire la suite:

» Baylet exclut une fusion avec le PS

JMB sait que les militants du PRG dans leur immense majorité sont opposés à cette fusion qui serait contre nature  en raison de la philosophie des radicaux de gauche; par ailleurs les références au marxisme ne font pas partie de leurs valeurs. On ne peut pas en dire autant du PS qui y est toujours attaché, en tous cas pour bon nombre de militants socialistes. Ils craignent au plus haut point la montée en puissance de Besancenot.
images  jpg Le Figaro.
.

Publié dans Planeteradicale.

Commenter cet article