France-Roumanie du 9juin 2008: décevant!

Publié le par prg68

On peut être déçu.» Willy Sagnol soupire dans les couloirs du Letzigrund Stadion de Zurich, mais il est un des rares Français à parler, après le triste match nul (0-0), face à la Roumanie. Les Bleus enferrés dans la nasse jaune n’ont jamais réussi à être vraiment dangereux. Une statistique résume à elle seule la rencontre: un seul tir cadré pour les Français, à l’actif de Benzema, (sur onze tentatives), aucun pour les Roumains. «Greg (Coupet) a passé une soirée tranquille», remarque Raymond Domenech, une façon de souligner la frilosité roumaine. Mais, interrogé sur les carences offensives de sa propre équipe, le sélectionneur, tout comme son homologue roumain d’ailleurs, préfère mettre en cause le temps, trop beau, après des semaines de pluie, et le terrain, trop accrocheur. «Ce premier jour de chaleur n’est pas propice à la vitesse.» Lu sur 20minutes.fr

Venez commenter ce match et revivre le live ici


Comme annoncé sur 20minutes.fr par Viorel Moldovan, les Roumains ont attendu, et tenté de contrer. Pas vraiment le genre d'opposition dont les Bleus raffolent. Obligés de faire le jeu, les Français peinent à imposer leur rythme.

Course dans le vide

Peu de décalages, quelques approximations, les Bleus s'enferrent dans la nasse. On attendait beaucoup de la fougue de Ribéry et Benzema, mais pendant une grosse demi-heure, on a surtout vu Anelka et Malouda. Ribéry, bien bloqué par Chivu et Rat, n'a finalement pris le jeu à son compte que par à-coups. Quant à Benzema, s'il est le Français qui a le plus couru en première mi-temps, c'était surtout dans le vide.

Bien bloqués, les Français cherchent vite à assurer le coup, et attaquent souvent à trois (Ribéry, Anelka, Benzema, les deux derniers remplacés ensuite par Gomis et Nasri) contre huit. Autant dire mission impossible. Dommage, car quand les Bleus ont pu profiter d'un décalage, ils ont été dangereux. Ribéry, lancé tout seul à droite, trouve Benzema en retraite, mais la frappe du Lyonnais est trop écrasée (57e). Le seul tir cadré des Bleus, un peu juste pour inquiéter Lobont, pourtant pas extrêmement rassurant.

Un point et c'est tout, voilà qui n'arrange pas les affaires des Bleus, qui devront donc gagner soit face aux Pays-bas vendredi, soit face à l'Italie, mardi, et ce sera sûrement une autre paire de manche.

Journal des Bleus

Ribéry se voit en finale... Petit tour du stade...

Toutes les infos sur l'équipe de France

Publié dans SPORTS

Commenter cet article