Le PRG aura 4 sénateurs en + un nouveau groupe pourrait être créé.

Publié le par prg68

3 sièges de sénateurs en + pour le PRG.
(article mis à jour à 21h28)
Bilan très satisfaisant pour les radicaux de gauche au terme de cette belle journée électorale qui porte le nombre de sénateurs PRG à 10.

En Corse-du-sud et en Haute-Corse, les deux sénateurs du parti
radical de gauche (PRG), Nicolas Alfonsi et François Vendasi, ont
été réélus au premier tour.

En Haute-Garonne, Françoise Laborde pour les radicaux de gauche est
élu sur la liste socialiste.

Dans le Gers, Raymond Vall est élu au deuxième tour.

Dans le Cantal, Jacques Mézard est élu au deuxième tour.

Dans l'Aveyron, Anne-Marie ESCOFFIER est élu au deuxième tour.

Dans le territoire de Belfort, Jean-Pierre Chevènement (MRC) qui avait le soutien du PRG est élu.
(Le bruit court au PRG qu'il pourrait siéger dans un groupe avec les sénateurs radicaux de gauche  et apparentés).

Assurément, le PRG aura désormais  10  sénateurs qui pourraient sièger dans un groupe Radicaux de Gauche et
apparentés.


Dernière minute:
Jean-Pierre Chevènement a annoncé qu'il siègerait avec les radicaux de gauche et Jean-Pierre Plancade élu en dissidence du PS en Haute-Garonne devrait aussi rejoindre les radicaux de gauche, ce qui porte à 12 le nombre de sénateurs réunis autour du PRG..sans oublier Michel Charasse qui a rejoint récemment le RDSE, soit 13 sénateurs.
La perspective d'un groupe PRG et apparenté, présidé par le PRG, est donc tout à fait envisageable car le seuil de 15 sénateurs est tout à fait accessible et réalisable.

Vers un groupe radical de Gauche et apparentés ? (JM BAYLET) Jean-Michel BAYLET déclare qu’à l’issue des élections sénatoriales, les conditions lui semblent particulièrement propices à voir renaître un groupe radical de gauche et apparentés au Sénat, ce qui est l’un des objectifs qu’il s’est fixé à la tête du PRG.

image jpg Palais du Luxembourg où siègent le sénateurs.


Communiqué de Jean-Michel Baylet président du PRG.

Jean-Michel BAYLET, Président du PRG se félicite de la progression du PRG
aux élections sénatoriales.

Les valeurs radicales de tolérance et d’humanisme ont été entendues et bien
comprises par les grands électeurs qui se sont prononcés également pour une
opposition constructive à la Haute Assemblée.

Le Président du PRG regrette la non élection de Gérard DELFAU et Patrick
MOLINOZ et se réjouit de l’arrivée de deux nouvelles Sénatrices.

Jean-Michel BAYLET

Président du Parti Radical de Gauche

Publié dans Elections

Commenter cet article