PRG 67 et 68 LEGISLATIVES 2007

Publié le par prg68

Article de presse des Dernières Nouvelles d'Alsace
daté du Samedi 10 février 2007 Pages Haut Rhin

Elections Législatives/
Parti Radical de Gauche
"Un projet porteur de progrès"
Faute  d'un accord avec le PS,leParti Radical de Gauche (PRG)présentera quatre candidats dans le Haut Rhin. Ils entendent défendre"un projet porteur de progrès, de liberté, de solidarité et de pragmatisme" dans la foulée de la présidentielle où ils sont tous derrière Ségolène Royal.
  • Rangé et uni derrière Ségolène Royal pour éviter de fragmenter la gauche à la présidentielle, le PRG haut rhinois  part seul à la bataille des législatives dans le  département , faute d'un accord avec le PS. Revendiquant une liberté de ton contre la pensée unique , les militants s'engagent dans la campagne  avec la volonté  de changer "lafaçon de faire de la politique" en défendant  "un projet porteur de progrès ,de liberté, de solidarité et de pragmatisme ".
  • "Notre grand dessein  est de redonner des valeurs à la vie politique et citoyenne" explique Laëtitia Rabih , conseillère municipale de Colmar, membre du Bureau National du PRG et présidente  du PRG Alsace. "Le projet de la droite est un projet porteur de fractures. Nous souhaitons une République métissée et refusons le repli sur soi. Face au communautarisme, nous proposons une seule communauté de citoyens". En économie les radicaux refusent la dictature des marchés tout comme celle d'une économie ultra-planifiée.
  • "Ni moutons ni bergers" Le programme du PRG entend d'abord lutter contre les communautarismes en renouvelant les valeurs de la laïcité . Sur le plan des institutions , le PRG prône l'avènement d'une VIème République qui devra rééquilibrer le pouvoir du Parlement en supprimant l'exécutif bi-céphale . La suppression de l'article 49-3, de la censure et de la dissolution est aussi au programme tout comme l'instauration d'un droit d'initiative civique et référendaire sous certaine condition. "La modernité radicale consiste à faire de la politique le moteur du changement" note Laëtitia Rabih, qui défend "une vision libérale de la place de l'individu dans la société et dans l'économie". Une option politique  que les radicaux ambitionnent de défendre à l'assemblée nationale  en créant un groupe indépendant fidèel au PS avec lequel il serait lié mais en rstant une force de proposition. "Nous ne sommes pas des moutons ni des bergers", prévient Jean-Claude Delbarre, ancien conseiller régional.   
  • Les candidats Pour diffuser ses idées le PRG présentera 4 candidats aux élections législatives dans le Haut Rhin et un dans le Bas Rhin .Laëtitia Rabih brigue la 1ère circonscription de colmar ; Jean Claude Delbarre la 2ème circonscription de Ribeauvillé-Rouffach; Christian Leblanc la 3ème circonscription de Altkirch-Thann et Jacques Barthet la 7ème circonscription de Guebwiller . Gabrielle Domin se présentera en outre dans la 5ème circonscription du Bas Rhin (Sélestat-Obernai)dans le cadre cette fois de l'accord national signé entre le PS et le PRG. Franck Buchy





             CANDIDAT(E)S  De gauche à droite:
Gabrielle Domin- Jacques Barthet - Christian Leblanc - Laëtitia Rabih - Jean Claude Delbarre            

Commenter cet article