Tourments socialistes à Colmar suite ........

Publié le par prg68


To
urments socialistes à Colmar, suite,... le feuilleton continue!
Pour rire ou pour pleurer...!
Dans la série :
"LA GUERRE DES ROSES"

aujourd'hui :

"La rose épineuse à Echardes qui fait gagner la droite !"
  
   L
a presse
régionale , en ce jour du18 mars de l'An 2007 , rend compte de la suite de "La Guerre des roses à Echardes", mauvais feuilleton à grosses ficelles produit par l'équipe socialo-socialiste de Colmar, aussi intitulé :
" Battre la Gauche et faire Gagner la Droite aux Présidentielles et aux Législatives".

   Epineux dilemne pour le candidat du PS désunis "Miehé-Lus Hésitatus"  qui appelle à mettre en sourdine les querelles intestines durant la période des présidentielles et des législatives à venir , armistice en somme, histoire de reprendre  des forces.......probablement pour mieux guerroyer  ensuite, avec en point de mire, les élections municipales de 2008,  qui risquent bien de voir les guerriers du socialisme colmarien reprendre de plus belle leurs  luttes fratricides, une vieille coutume locale.

  
   Le secrétaire de section PS de Colmar "Rosus Echardus" , Général en chef de cette armée en déroute,
qui découvrait il y a peu, que Colmar  n'était plus un village (ça fait bien longtemps...il faut sortir un peu de ton camp retranché.....!), continue à manoeuvrer pour faire perdre son camp.

   Après avoir intrigué sans succès pour évincer la candidature de Laëtitia Rabih - PRG (qui soit dit en passant milite activement pour Ségolène ROYAL), balayant ainsi d'un revers de main l'union voulue par François Hollande (PS) et Jean-Michel Baylet (PRG) dans le cadre des accords passés, "Rosus Echardus" p
oursuit son oeuvre destructrice avec l'élimination de "Hégé-Monicus", et des "deux St Bernardus" qu'il a jeté à la fosse aux lions :  c'est sur qu'il va réussir à faire perdre la Gauche!
   En tout cas,  l'ambiance qui règne au sein du dit camp retranché PS, posté aux portes de " Villa Columbarium" , rappelle le village gaulois d'Astérix et d'Obélix, dont les habitants passent leur temps à s'affronter, pour un oui et pour un non à bras raccourcis.

Pendant  ce temps là "César Gilbertus",
qui a quand même trouvé son "Brutus Comptablus", marque des points et rigole tout bas  de la belle désunion du PS et de la gauche,  qui s'étripe joyeusement à qui mieux -mieux!
  
   Certes dans son propre camp ça n'est "guerre" mieux : la fronde menace...avec "Brutus Comptablus" + "Houssenus" mais sans plus de risques que cela , puisqu' à gauche, tout va bien.........pour lui.

Avé César Gilbertus! La gauche qui se meurt te salue !


Jacques Barthet Président du PRG 68

voir également en cliquant sur ce lien le blog PRG COLMAR
"Le PS n'est pas toute la gauche"
http://prg-colmar.over-blog.com/

Publié dans HUMOUR

Commenter cet article