REGIONALES de MARS 2010: En Alsace, le PS a choisi de ne pas respecter les accords nationaux PS/PRG

Publié le par prg68

250px-68_-_blason_-_haut-rhin.pngINQUIETANT!
Quel crédit peut-on accorder à une fédération régionale PS ALSACE dont la tête de liste, Monsieur Jacques BIGOT ne respecte pas des accords nationaux signés par Martine Aubry (parti socialiste) et Jean-Michel Baylet
(parti radical de gauche) et qui se prépare à une éventuelle fusion au 2ème tour avec la liste du Modem* qui n'est pas un parti positionné à gauche?

Ambitionner de gérer la région alors-même que lui-même et son parti ne respecte pas les engagements pris au niveau national entre le PS et le PRG n'est pas de nature à rassurer sur ses actions futures si d'aventure il devait gérer la région Alsace.


Cette tête de liste déclare à l'envi que le PS en Alsace est rassembleur...oui, il rassemble le parti  socialiste, enfin ceux qui y sont encore et d' ailleurs, au 1er tour les socialistes sont seuls. Ce qui en dit long sur l'esprit sectaire qui y règne depuis fort longtemps.

* dans le Haut-Rhin, la tête de liste Modem est Madame Uhlrich-Mallet qui a été élue sur la liste de la majorité Alsacienne du Conseil Régional d'Alsace

Régionales : accord PS-MRC-PRG signé

AFP
10/02/2010 | Mise à jour : 13:04

Un accord national pour les régionales de mars a été conclu par le PS avec le PRG et le MRC mercredi à Paris, "une première pierre de la maison commune" en vue des échéances de 2012, a annoncé Martine Aubry, numéro un socialiste.

La première secrétaire venait d'avoir un entretien à Solférino avec Jean-Michel Baylet (Parti radical de gauche), puis Jean-Pierre Chevènement, président du Mouvement républicain et citoyen.

"Ce que nous n'avons pas réussi à faire aux européennes, nous avons réussi à le faire pour les régionales", a fait valoir Aubry. Cet accord, "nous allons le poursuivre et l'embellir pour les prochaines échéances cantonales et législatives". Alors qu'en 2004, le MRC avait 15 conseillers régionaux, il aura au prochain scrutin 27 candidats en position éligible. Le PRG (52 élus en 2004) aura 62 candidats éligibles.

"Nous travaillons ensemble pour préparer les prochaines échéances non pas dans des discussions de marchand de tapis" mais avec "une vraie réflexion politique", a poursuivi la maire de Lille. Elle a souligné que MRC et PRG participaient aux travaux du PS sur les primaires en vue de la présidentielle.


fin

QUE VAUT LA SIGNATURE DE Martine AUBRY...?

En Alsace, le Parti socialiste fidèle à son comportement passé n'a pas souhaité respecter cet accord; c'est le cas également en Bretagne et en Lorraine.
C'était également le cas, en Alsace et dans d'autres départements aux dernières élections législatives...et déjà aux régionales de 2004.

Le National PRG avait négocié avec le PS de la Rue de Solferino (siège Parisien du PS) la 13 ème place sur la liste du Haut-Rhin (pour un homme PRG)

Article de Libération

Le PS heureux que le PRG roule avec lui

lien de l'article:

Le PS heureux que le PRG roule avec lui - Libération

Réagir

Le PS «se réjouit» de la décision du Parti radical de gauche (PRG) de ne pas présenter de candidat et de soutenir le candidat socialiste dès le premier tour en 2007, a déclaré hier Julien Dray. «C'est le signe, a ajouté le porte-parole du PS, que les formations de gauche ont à coeur de se rassembler, de ne pas recommencer les erreurs commises par toutes les formations [...] et de créer les conditions d'un rassemblement qui soit aussi porteur d'une dynamique politique.»

Fin

"Mais alors, les socialistes alsaciens sont-ils dans le même parti?"

Publié dans Elections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C. Leblanc 10/03/2010 15:11


Bigot en Alsace, comme Dufay en Franche-Comté, va droit dans le mur. Il n'a pas compris que ces élections se joueront à qq % près et que chaque vois comptera. Le grand chelem annoncé n'aura pas
lieu. Et une fois de plus à cause de la superbe affichée par les petits chefs locaux du PS et de l'avidité de leurs sbires au niveau des places.